Étrier de frein grippé : pourquoi cela se produit-il et comment l’éviter

Étrier de frein grippé : pourquoi cela se produit-il et comment l’éviter

Avez-vous constaté que votre voiture tire d’un côté lors du freinage, ou prend plus longtemps pour s’arrêter? Avez-vous l’impression de devoir appliquer plus de pression sur la pédale de frein qu’avant? Sentez-vous une odeur de brûlé après le freinage? Le moteur tourne lentement et la roue libre s’est détériorée? Il est peut-être temps de réparer votre étrier de frein.

Design de l’étrier de frein

Un étrier de frein est un élément important du système de freinage à disque, qui permet d’attacher et fixer les plaquettes de frein, assurant ainsi leur mobilité lors du freinage. Il existe actuellement 2 types d’étriers disponibles: les étriers flottants et les fixes.

Les étriers de frein flottants comprennent généralement un, parfois deux pistons situés sur un côté du disque de frein uniquement. Le compartiment de l’étrier est relié au support fixé à la fusée d’essieu à l’aide de boulons; les plaquettes de frein sont installées sur le support.

Design de l'étrier de frein

Des ressorts spéciaux sont utilisés pour sécuriser les plaquettes à l’intérieur des encoches de guidage. Lorsque la pédale de frein est pressée, le piston se déplace hors du cylindre et exerce une pression sur la plaquette de frein intérieure. Puis le support bouge le long des goupilles de guidage, et appuie sur la plaquette extérieure vers le disque.

Le design de l’étrier fixe ne comprend pas de goupilles de guidage, et les pistons sont situés de chaque côté du disque de frein. Par conséquent, au cours du freinage, le fluide sous pression est alimenté vers les cylindres simultanément, créant le déplacement des plaquettes intérieures et extérieures. À d’autres moments, ils sont gardés séparés par des ressorts d’écartement.

Pourquoi mon étrier de frein colle t-il?

Les raisons courantes pour lesquelles un étrier colle sont:

  1. Exposition à l’humidité et à la poussière. L’accumulation des agents contaminants empêche les pistons et goupilles de guidage de se déplacer librement. Le liquide entraîne leur corrosion, puis l’adhésion. Si les soufflets antipoussière en caoutchouc destinés à protéger les pièces mobiles contre un environnement aggressif fuient, le risque de panne des pistons et des goupilles est accru. L’adhésion est aussi plus probable si le liquide de frein n’est pas remplacé à temps: il est hygroscopic, sa teneur en eau augmente donc avec le temps; ceci entraîne la corrosion du piston et de la goupille.
  2. Utiliser le mauvais lubrifiants au aucun. Des graisses spéciales résistant aux températures élevées doivent être utilisées sur les goupilles de guidage. Une graisse inappropriée a tendance à sécher ou fuir; elle peut aussi détruire les pièces en caoutchouc. La goupille de guidage ne peut pas se déplacer librement dans une bague gonflée.
  3. Changements de température abrupts. Ils ont un effet négatif sur les soufflets antipoussière en caoutchouc. Ils accélèrent la corrosion et peuvent causer la torsion du disque de frein, entraînant souvent l’adhésion des freins.
  4. Éléments des étriers usés. Un compartiment d’étrier ou une surface de piston usés entraîne leur torsion et adhésion. La poussière accumulée aux endroits endommagés gêne le libre mouvement des pièces mobiles. L’infiltration d’air accélère l’apparition de la corrosion.
  5. Déformation. Les goupilles de guidage peuvent se courber suite à une installation incorrecte, une utilisation intense ou une conduite imprudente; ceci augmente aussi le risque d’adhésion.
  6. Conduire avec des plaquettes et disques de frein usés. Pour assurer la bonne adhérence d’une paire de friction, le piston peut sortir hors de son siège, ce qui peut entraîner sa torsion.
  7. Utiliser le mauvais liquide de frein. Si un liquide de frein est trop visqueux, les pistons ne retourneront pas dans leur position de départ. Aussi, les pistons polymériques ou en composite peuvent gonfler au contact d’un liquide de frei inadapté.
  8. Exposition à des produits chimiques aggresifs. Les graviers de la chaussée et le liquide de frein peuvent entraîner une usure prématurée des soufflets antipoussière en caoutchouc, il est donc important de garder le système hermétique en permanence.

5 conseils pour éviter le grippage des étriers de frein

  1. Remplacez le liquide de frein dans les délais voulus.
    Un fort taux d’humidité dans le liquide de frein provoque la corrosion des pistons.
  2. Vérifiez régulièrement que les soufflets antipoussière des étriers de frein sont en bon état.
    Lorsqu’ils sont endommagés, la poussière se dépose sur les pistons des étriers de frein.
  3. Utilisez le liquide de frein recommandé par le constructeur de la voiture.
    Avec un fluide excessivement visqueux, les pistons retournent lentement dans leur position initiale.
  4. Lubrifiez les goupilles de guidage des étriers de frein tous les six mois.
    Cela permettra aux éléments mobiles de l’assemblage de se déplacer librement le long de leur chemin de travail.
    Important! Utiliser une graisse spéciale haute température.
  5. Nettoyez l’étrier de frein.
    Éliminez la poussière à l’aide d’un produit de nettoyage de freins et une brosse métallique.

Conclusion: L’étrier est type de pièce automobile qui ne doit pas être négligé. Son bon état de fonctionnement assure l’efficacité du système de freinage, et par conséquent votre sécurité – et celle des autres. Ignorer les premiers signes de défaillance d’un étrier peut entrainer la fissure du disque, et la panne complète des freins. Suivez ces recommandations pour vous assurer que vos étriers fonctionneront longtemps et sans problème.

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *