Les bougies d’allumage : fonctionnement, symptômes et remplacement

Les bougies d’allumage : fonctionnement, symptômes et remplacement

On a tous en tête l’image du mécanicien qui vérifie, capot ouvert, l’état des bougies d’allumage d’une voiture en tenant un chiffon graisseux à la main. Ce cliché est encore bien présent, car les bougies d’allumage restent des éléments fragiles, qui peuvent s’user rapidement, et qui ont besoin d’être changés à intervalles réguliers. Dans cet article, nous allons nous concentrer sur le rôle des bougies d’allumage, les symptômes en cas de dysfonctionnement et le remplacement de ces composants.

Quel est le rôle des bougies ?

Quel est le rôle des bougies

Les bougies d’allumage sont des composants essentiels du système d’allumage du véhicule, qui ne pourrait pas démarrer sans elles. On les retrouve dans les moteurs à essence et leur rôle premier est d’enflammer le mélange air-carburant dans la chambre de combustion au moyen d’une étincelle qui se produit grâce au phénomène de claquage électrique. Les bougies d’allumage jouent également un autre rôle, celui de transférer la chaleur hors de la chambre de combustion.

Ces composants sont relativement petits et il peut être tentant de négliger leur fonction et leur importance dans le groupe moto-propulseur. Ils sont également assez complexes.

Une bougie d'allumage est constituée d'une enveloppe ou d'un revêtement en acier

Une bougie d’allumage est constituée d’une enveloppe ou d’un revêtement en acier. À l’intérieur de l’enveloppe, se trouve une électrode centrale qui reçoit et transporte le courant haute tension de la bobine d’allumage.

Pour éviter les fuites de courant, cette électrode est isolée par de la porcelaine et il y a juste un tout petit espace qui est laissé entre la pointe nue de l’électrode centrale et l’électrode de masse.

La tension est tellement élevée entre les électrodes qu’elle ionise les molécules d’air entre les deux, ce qui produit les étincelles électriques nécessaires à l’allumage du mélange air-carburant

Comment fonctionnent les bougies d’allumage ?

Si on élargit un peu l’échelle, il faut imaginer que la bougie d’allumage se trouve en haut de la culasse. Dans le cylindre, le piston descend en premier lieu, tout en aspirant un mélange de carburant et d’air. Ensuite, il remonte vers la bougie d’allumage, tout en comprimant le mélange.

Au tout dernier point, lorsque le piston est au maximum de sa course ou au point mort haut (PMH), la bougie d’allumage produit une étincelle et enflamme le mélange.

Le piston est repoussé vers le bas pour créer de la puissance pour le véhicule, puis repoussé vers le haut pour évacuer l’échappement. Ce processus est ensuite répété pour fournir l’énergie nécessaire au moteur.

Hormis quelques configurations de moteurs qui sortent de ce schéma, on retrouve en toute logique autant de bougies d’allumage qu’il y a de cylindres. Une voiture à quatre cylindres disposera ainsi de quatre bougies d’allumage et une voiture à six cylindres de six bougies.

Par ailleurs, l’étincelle produite par les bougies d’allumage est possible grâce au courant haute tension fourni par les bobines d’allumage.

Les symptômes de panne

 De nombreux symptômes permettent de constater que les bougies d’allumage sont défectueuses : 
  • ! L’accélération est lente. Lorsqu’une bougie d’allumage commence à être défaillante, on peut ressentir que le véhicule a du mal à accélérer. Dans ce cas, même s’il y a de grandes chances que la bougie soit usée, il est tout de même préférable de se rendre dans un garage, car une accélération lente peut également être causée par des filtres à carburant défectueux, un injecteur de carburant sale ou bouché, ou une sonde à oxygène défectueuse.
  • ! La consommation de carburant est élevée. Une bougie défectueuse peut entraîner une augmentation de la consommation de carburant si celui-ci n’est plus brûlé efficacement pendant le cycle de combustion. Avec l’usure, il arrive souvent que l’écart entre les électrodes devienne trop proche ou trop éloigné et l’étincelle n’est alors plus aussi efficace.
  • ! La voiture a du mal à démarrer. Les automobilistes chevronnés sont souvent tentés d’attribuer ce problème à une panne de bougie. Il est toutefois préférable de se rendre dans un garage en plus de remplacer la bougie, car différents éléments peuvent affecter le système d’allumage d’un moteur.
  • ! Le moteur a des ratés. C’est le signe d’un problème au niveau du système d’allumage. Cela peut venir d’un capteur tout simplement, mais cela peut également être causé par le fil de la bougie ou par une défaillance au niveau de l’extrémité de la bougie qui relie le fil. Dans tous les cas, pensez à demander de l’aide à votre mécanicien dès que vous remarquez des ratés d’allumage dans le moteur.

Le remplacement des bougies d’allumage

Le remplacement des bougies d’allumage

En cas de doute sur le dysfonctionnement d’une bougie d’allumage ou lorsque l’intervalle de remplacement arrive à son terme, il sera nécessaire de procéder à un remplacement des composants.

En général, il est conseillé de remplacer ses bougies d’allumage tous les 30 000 à 80 000 kilomètres (consultez le manuel de votre véhicule pour connaître l’intervalle spécifique à votre modèle). Les pièces elles-mêmes coûtent entre généralement une dizaine d’euros maximum.

Bien sûr, il est nécessaire de rajouter le prix de la main d’œuvre si vous ne comptez pas procéder au remplacement vous-même. Au total, comptez entre 100 et 200 euros en moyenne pour faire changer toutes les bougies dans un garage.

Si vous avez les compétences et la motivation, il est tout à fait possible de procéder au remplacement vous-même.

 Les étapes sont généralement les suivantes : 
  1. Préparez vos outils. Vous aurez besoin d’une clé dynamométrique, d’une clé à bougie, d’une clé à cliquet, d’un aspirateur et/ou d’un souffleur d’air comprimé, d’un tournevis et d’un chiffon propre.
  2. Coupez le moteur. Cela peut paraître évident, mais laissez le moteur refroidir avant de travailler dessus et d’ouvrir le capot pour éviter de vous brûler.
  3. Localisez les bougies. Consultez le manuel du véhicule pour connaître leur emplacement exact. Vérifiez que les nouvelles bougies sont bien du même type que les anciennes et mémorisez bien l’emplacement des composants.
    Localisez les bougies : consultez le manuel du véhicule
  4. Retirez les bougies. Débranchez la borne négative de la batterie et retirez les couvercles de protection si besoin. Profitez-en pour inspirer, souffler et nettoyer la zone autour des bougies pour éviter que la saleté et la crasse ne tombent dans le culot de la bougie ou dans le moteur. Retirez les bougies une par une en faisant bien attention à marquer quel fil correspond à quelle bougie.

Le conseil d’Autodoc : si vous n’êtes pas encore sûr de devoir remplacer les bougies, vous pouvez également procéder jusqu’à cette étape pour inspecter les bougies et vérifier qu’elles ne sont pas endommagées, obstruées ou qu’elles ne contiennent pas de corps étrangers. Si vous avez un souci avec l’allumage du moteur, le problème peut en effet venir d’un autre composant.

  1. Installez les nouvelles bougies. Enfilez les nouvelles bougies à la main dans le moteur, en prenant soin de ne pas les abîmer ou les serrer trop fort. Vous pouvez utiliser une rallonge de douille et certaines bougies sont équipées de protections pour les maintenir. Recherchez les spécifications de couple pour votre véhicule et utilisez une clé dynamométrique pour serrer les bougies. Enfin, remettez les couvercles de protection en place puis rebranchez la batterie.

Conclusion

Il est impossible de faire fonctionner un moteur à essence sans bougies d’allumage. Ces petits composants, qui produisent l’étincelle qui enflamme le mélange air/carburant, sont plutôt fragiles et leur usure ou leur dysfonctionnement sont souvent la cause de soucis avec le moteur.

Il est donc important de bien entretenir les bougies, vérifier leur état régulièrement et les remplacer en respectant l’intervalle recommandé.

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *