Pourquoi les ratés sont dangereux pour le moteur et comment les éviter

Pourquoi les ratés sont dangereux pour le moteur et comment les éviter

Un raté du moteur est une défaillance, durant laquelle les cylindres ne fonctionnent plus. Cela cause une usure excessive et une surchauffe du moteur qui conduisent au rayage des surfaces des pistons et des cylindres. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment réparer ces ratés.

Cinq signes de panne

  • Tremblements du moteur au ralenti. Souvent les vibrations sont si fortes que vous pouvez les sentir à travers le volant, le levier de vitesse et la carrosserie. En plus, la vitesse de rotation du moteur au ralenti est instable.
  • Perte de puissance du moteur. Vous pourrez remarquer des défaillances de fonctionnement du moteur en appuyant sur l’accélérateur, ainsi que des tremblements pendant l’accélération. Le voyant « Vérifiez le moteur » sur le tableau de bord.

Perte de puissance du moteur

  • Dépôts de carbone sur les bougies d’allumage et rupture des câbles à haute tension. Faciles à repérer lors d’une inspection.

Dépôts de carbone sur les bougies d'allumage et rupture des câbles à haute tension

  • Bruits inhabituels durant le fonctionnement du moteur. Il est possible par exemple d’entendre des bruits intermittents au lieu du vrombissement habituel.
  • Consommation plus importante de carburant. Elle est causée par des anomalies durant les phases de mélange du carburant et d’allumage.

Consommation plus importante de carburant

Trois types de ratés moteur

  1. Problèmes dans le système d’allumage. Les dégâts sur les bougies d’allumage ainsi que les ruptures des bobines et des câbles haute-tension peuvent causer des allumages prématurés ou retardés, ce qui ensuite cause une rupture du processus de combustion du mélange air-carburant puis une panne du moteur.
  2. Interruption de l’alimentation en carburant et du processus de mélange. Le salissement des injecteurs de carburants et les défaillances des vannes solénoïdes, le bouchage du filtre à air, les fuites des systèmes d’admission et d’approvisionnement en carburant ou du multiplicateur de la pompe à vide peuvent causer un déséquilibre du mélange air-carburant, ce qui affecte la qualité de la combustion. Une panne du capteur du débit d’air, du capteur de position de l’accélérateur ou de la vanne de contrôle d’air au ralenti peuvent avoir des conséquences comparables.
  3. Fuite de la chambre de combustion. Cela est généralement causé par la brûlure des vannes, des pistons, du joint de culasse du cylindres ou par la présence de pollen sur la surface du cylindre, Des causes possibles sont le mauvais ajustement des vannes, une panne des poussoirs mécaniques ou hydrauliques ou par un mauvais timing de la vanne.

 6 Conseils AUTODOC 

  1. Remplacez les consommables à temps. Par exemple, les filtres à air doivent être remplacés tous les 10-15 000 km. En fonction de leur type, les bougies d’allumage durent entre 30 et 100 000 km et les buses de carburant de 100 à 120 000 km.
  2. Nettoyez régulièrement les injecteurs à carburant, environ une fois par an. Faites-le en vous servant d’un additif spécial pour le carburant. Si les injecteurs sont relativement sales, vous devriez vous rendre dans un atelier auto.
  3. Utilisez uniquement de l’huile de moteur de qualité supérieure. Les dépôts de l’usure du moteur peuvent causer une surchauffe de celui-ci, un bouchage de l’anneau de piston ainsi qu’une destruction de ses éléments. Il est recommandé de changer le lubrifiant et le filtre à huile tous les 10 – 15 000 km.
  4. Utilisez du carburant de qualité. Cela empêchera la formation de carbone sur la surface des composants du moteur.
  5. Poussez la voiture dans ses limites de régime de temps à autres. Cela devrait augmenter la température des chambres de combustion jusqu’à 500°C et nettoyer les extrémités des bougies d’allumage des dépôts.
  6. Quand vous vous occupez de votre moteur, resserrez toutes les connections filetées au couple indiqué dans la documentation technique du véhicule. Cela devrait assurer l’étanchéité de tous les joints ainsi que le bon état des éléments scellants.

Conclusion

Un raté du moteur affecte non seulement sa performance, mais est aussi une manifestation de défauts sérieux. C’est pour cela qu’il est important de réaliser des diagnostics approfondis du moteur aux premiers signes d’un problème et de réparer le défaut dès que possible. En réparant à temps votre moteur, vous lui permettez de fonctionner longtemps et sans aucun problème.

[Total : 1   Average: 5/5]