VDC : définition, caractéristiques et principe de fonctionnement

VDC : définition, caractéristiques et principe de fonctionnement

VDC (Vehicle Dynamic Control) est un système de contrôle de stabilité installé sur les voitures Alfa Romeo, Subaru, Fiat, Nissan et Infiniti. Il optimise le fonctionnement du freinage antiblocage, du contrôle de traction et d’autres systèmes conçus pour empêcher le patinage et pour stabiliser le mouvement du véhicule.

Comment fonctionne le VDC

Les paramètres de la trajectoire prévue et réelle du véhicule sont comparés. Si cette dernière diffère de la première, le couple du moteur est limité et les roues individuelles sont ralenties. Cela aide la voiture à reprendre sa direction prévue et à récupérer son adhérence à la route.

 Pour évaluer l’engagement du conducteur, le VDC analyse : 
  • i L’angle de braquage
  • i La position de la pédale de frein
  • i Le mode de fonctionnement du moteur
  • i La vitesse en cours d’utilisation

La trajectoire réelle du véhicule est évaluée à l’aide des lectures des capteurs de vitesse de roue, de taux de lacet et des capteurs d’accélération latérale et longitudinale.

La pompe ABS et les électrovannes sont responsables de l’application de la force de freinage sur les roues individuelles. La position du papillon des gaz est ajustée pour limiter le couple du moteur.

Voitures populaires équipées de VDC

Raisons des pannes

  • ! Capteurs ABS défectueux.
  • ! Fils des capteurs ou du capteur de taux de lacet endommagés.
  • ! Oxydation des terminaux de l’unité hydraulique ou du capteur d’accélération.
  • ! Pneus de taille inadaptée.
  • ! Faible niveau de liquide de frein.
  • ! Plaquettes de frein usées.

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *