Votre voiture perd de l'huile : causes, conséquences, solutions de dépannage

Votre voiture perd de l’huile : causes, conséquences, solutions de dépannage

L’huile de moteur remplit des fonctions très importantes. Elle crée un film à la surface des pièces pour prévenir l’usure, empêche les éléments en mouvement de trop chauffer et les protège de la corrosion. Elle permet en plus de nettoyer le moteur. L’absence de lubrifiant est dangereuse pour ce dernier. Dans cet article, nous examinons les raisons des fuites, nous vous indiquons où chercher le dysfonctionnement et nous déterminons s’il est dangereux de conduire une voiture qui perd de l’huile.

Pourquoi une voiture perd-elle de l’huile

 Les causes les plus courantes des fuites d’huile dans une voiture sont : 

Des joints usés

Les joints d’étanchéité comme les joints toriques sont généralement en caoutchouc, matière qui perd de sa durabilité et de son élasticité avec le temps. Par conséquent, la voiture commence à perdre de l’huile au niveau des surfaces de contacts scellées par ces éléments.

Pourquoi une voiture perd-elle de l'huile

Solution :

  • Inspectez visuellement le couvercle de la soupape. Des taches de lubrifiant à l’endroit où il entre en contact avec la culasse indiquent que le joint d’étanchéité s’est détérioré. Remplacez-le.
  • Vérifiez la jonction entre le bloc moteur et la culasse : il peut y avoir une fuite à cet endroit suite à une surchauffe du moteur, ce qui entraîne une déformation du bloc moteur et de la culasse et par conséquent une rupture du joint.
  • Dévissez le bouchon du réservoir de liquide de refroidissement et vérifiez s’il y a des traces de lubrifiant. Elles indiquent également qu’il y a une perte d’étanchéité à la jonction entre le bloc moteur et la culasse.
  • Inspectez la goulotte de remplissage. S’il y a de la mousse blanche, c’est le signe que du liquide de refroidissement pénètre dans le système de lubrification.
  • Remplacez le joint de culasse. Pour cela, vous devrez amener votre voiture au garage, car il est peu probable que la réparation se limite à l’installation d’un nouveau joint d’étanchéité : il faudra également meuler les surfaces correspondantes pour les ajuster.
  • Examinez l’emplacement de montage du distributeur d’allumage. Si vous détectez une fuite, remplacez le joint d’étanchéité ou le joint torique.
  • Inspectez le filtre à huile. Si vous voyez que votre voiture perd de l’huile sous le joint, essayez de résoudre le problème en serrant la pièce plus fort. Si le problème persiste, remplacez l’élément.
  • Vérifiez les joints d’étanchéité du vilebrequin. Leur défaillance peut être causée par une augmentation de la pression du gaz du carter ou par des erreurs d’installation. Montez les nouvelles pièces. Remarque : vous devrez démonter le moteur à un moment au cours de l’opération. C’est pourquoi il est recommandé de remplacer également les joints d’étanchéité de l’arbre à cames.

Vérifiez les joints d'étanchéité du vilebrequin

Une pression accrue dans le système

Les impuretés s’accumulant, la capacité de débit des différentes parties du système de lubrification est réduite, ce qui entraîne une augmentation localisée de la pression. Cette dernière peut également être le résultat d’un colmatage des éléments de ventilation du carter, ce qui fait que les gaz d’échappement entrent dans le système de lubrification et, en conséquence, l’huile est expulsée par les joints d’étanchéité. Le problème peut parfois être causé par une quantité excessive de lubrifiant et sa viscosité élevée.

Solution :

  • mesurer la pression dans le système de lubrification à l’aide d’un manomètre. Si elle est supérieure à la normale, passez à l’étape suivante.
  • cherchez de quand date votre dernière vidange. Si vous avez parcouru plus de 15 000 km depuis, remplacez le lubrifiant et le filtre à huile.
  • assurez-vous d’utiliser un produit à la viscosité recommandée par le fabricant. Si elle est supérieure à la normale, cela peut faire augmenter la pression.
  • purgez le système de lubrification. Pour cela, versez un additif spécial dans la goulotte de remplissage d’huile, démarrez le moteur et laissez-le tourner au ralenti pendant un certain temps. Ensuite, vidangez l’huile, remplacez le filtre et versez l’huile neuve.
  • vérifiez le niveau d’huile. Si le niveau recommandé est dépassé, enlevez l’excédent en l’aspirant avec un équipement spécial ou en passant par le bouchon de vidange.
  • retirez et inspectez le limiteur de pression. Nettoyez-le et vérifiez que le mécanisme de verrouillage se déplace sans problème. S’il est grippé, remplacez la vanne ou l’ensemble de la pompe.
  • faites chauffer le moteur jusqu’à la température de fonctionnement. Enlevez le bouchon de la goulotte de remplissage et couvrez le trou avec votre main. Demandez à quelqu’un d’appuyer plusieurs fois sur la pédale d’accélérateur pour faire monter le régime du moteur à 2 000-2 500 tr/min. Si vous ressentez une augmentation de la pression dans le système pendant que vous faites vrombir le moteur, cela signifie que le système de ventilation du carter est défectueux. Amenez votre voiture au garage pour le faire réparer. Les mécaniciens nettoieront les composants et, si nécessaire, remplaceront la valve PCV et le réservoir collecteur d’huile.
Vérifiez le niveau d'huile

Des erreurs d’installation

Des boulons mal serrés et un ordre de serrage incorrect peuvent provoquer une déformation ou une fissuration du joint d’étanchéité. Par ailleurs, il est possible que le joint ait été détruit à cause de l’enduit et de la colle utilisés pour sa fixation.

Solution :

Remplacez les joints d’étanchéité. Respectez les couples de serrage spécifiés par le fabricant. Vissez les fixations en suivant le schéma fourni dans le manuel d’entretien du véhicule et utilisez des outils spéciaux lors de l’installation des joints d’huile.

Des dégâts mécaniques

Ils peuvent être causés par l’entrée d’un corps étranger ou par un obstacle, car le carter d’huile est très vulnérable aux chocs.

Des dégâts mécaniques

Solution :

  • Scellez la fissure en utilisant la méthode de soudure à froid.
  • Amener votre voiture dans un garage pour faire souder votre carter d’huile.
  • Installez une protection de carter d’huile. Ceci vous permettra d’éviter de nombreux problèmes si vous conduisez souvent hors-piste ou si vous utilisez votre véhicule sur des routes de mauvaise qualité.

Des fixations desserrées

Certaines fixations peuvent se desserrer si vous empruntez des routes de mauvaise qualité ou à cause de vibrations excessives dues par exemple à l’usure d’éléments de la suspension. Une voiture perd alors souvent de l’huile sous ces fixations.

Solution :

Serrez les pinces et les fixations et remplacez-les au besoin.

Pourquoi est-ce dangereux lorsqu’une voiture perd de l’huile ?

En raison du manque de lubrifiant, l’usure des pièces augmente lorsqu’elles sont en contact. En premier lieu, cela affecte négativement l’état des joints de la tige de soupape, ce qui aggrave encore le problème. Ce qui se passe, c’est que l’huile, déjà en trop faible quantité, pénètre dans les cylindres du moteur et y brûle. Le manque de lubrification qui s’ensuit entraîne la destruction et le blocage de l’arbre à cames et du vilebrequin, ainsi que des pistons du moteur. Dans certains cas, les bielles peuvent également casser à cause de la surchauffe.

De plus, si votre voiture perd de l’huile, la carrosserie du moteur s’encrasse et de la saleté s’accumule. Cela nuit au processus d’échange thermique, augmente la charge sur le moteur et peut provoquer une surchauffe. Le lubrifiant peut s’accumuler dans les puits des bougies, ce qui provoque des dysfonctionnements dans le système d’allumage. En outre, l’huile peut détruire l’isolation des fils sous le capot et les éléments d’embrayage ; elle peut aussi ramollir les supports en caoutchouc, les joints et avoir un impact sur les pièces en plastique.

Si ma voiture perd de l'huile, est-ce que je peux la conduire ?

Si la fuite est importante, par exemple si le carter d’huile est perforé, il est interdit d’utiliser la voiture. Il vaut mieux utiliser un service de remorquage. Si les dégâts sont légers, vous pouvez essayer de réparer avec un enduit ou par soudure à froid. En allant au garage, assurez-vous de surveiller constamment le niveau de lubrifiant. S’il baisse, rajouter du liquide jusqu’au niveau requis pour éviter que les pièces du moteur ne manquent d’huile.

Si ma voiture perd de l'huile, est-ce que je peux la conduire
Est-ce qu'il est possible qu'une voiture ne démarre pas à cause d'une fuite d'huile ?

La plupart du temps, les fuites d’huile n’empêchent pas le moteur de démarrer. Mais dans certains cas, si la voiture est équipée d’un capteur de niveau d’huile par exemple et que le niveau minimum critique est atteint, l’unité de commande électronique peut empêcher le moteur de démarrer.

Conclusion

La durée de vie d’un moteur dépend directement du niveau de lubrifiant. Toute fuite est donc potentiellement dangereuse. Il faut s’en occuper au plus vite, dès leur détection. Après tout, faire réparer une fuite d’huile sur une voiture coûte toujours moins cher que la révision ou le remplacement du moteur.

[Total : 1   Average: 5/5]