test

Airbags : ce qu'il faut savoir à leur sujet

Airbags : ce qu'il faut savoir à leur sujet

Depuis quelques dizaines d’années, les constructeurs automobiles travaillent à réduire les risques de blessures sérieuses en cas d’accident de la route. L’une des meilleures solutions dans ce domaine est l’airbag, qui a déjà sauvé des millions de vies. D’après l’Institut américain des assureurs pour la sécurité routière, les airbags sont capables de réduire les risques de blessures mortelles d’un tiers, et parfois de moitié. Ils peuvent cependant être dangereux s’ils sont utilisés de manière incorrecte. Dans cet article, nous vous expliquons comment les airbags fonctionnent, comment les utiliser et dans quels cas les désactiver.

 8 points intéressants à propos des airbags 

  1. Les premiers brevets concernant les airbags furent déposés simultanément par l’allemand Walter Linderer et l’américain John Hetrik en 1951. Leurs dispositifs utilisaient de l’air comprimé pour le gonflage. Leur activation très lente, et par conséquent leurs mauvaises performances, ont fait que cette innovation n’a pas été immédiatement généralisée.
  2. En 1963, le japonais Yasuzaburou Kobori proposa d’utiliser un gaz propulseur pour gonfler l’airbag au lieu de se servir d’air comprimé. À cause des lois de sécurité japonaises, la solution de Kobori rencontra des problèmes, mettant finalement un terme aux recherches dans le domaine.
  3. En 1968, l’inventeur Allen Breed présenta le premier capteur d’impact d’airbag permettant un déploiement automatique du dispositif.
  4. La première voiture de série équipée d’airbag à l’avant fut le modèle américain Oldsmobile Toronado de 1973. En Europe, cette innovation fut introduite sur la berline Mercedes-Benz Classe S en 1980.
  5. À plusieurs reprises, de nombreux constructeurs automobiles reconnus développèrent de nouvelles solutions technologiques :
    • En 1994, l’entreprise Volvo commença à installer des airbags latéraux sur ses voitures. Ces airbags sont conçus pour protéger le bassin, le torse et l’abdomen, et pour empêcher que des éléments coupants n’entrent dans l’habitacle.
    • En 1996, le constructeur automobile coréen KIA commença à utiliser des airbags au niveau des genoux, qui étaient conçus pour atténuer l’impact sur les parties inférieures du corps.
    • En 1998, Toyota et Volvo développèrent des rideaux spéciaux permettant de prévenir les blessures à la tête en cas d’impact latéral ou d’accident en cas de tonneau. Ces rideaux permettaient aussi d’éviter que des éclats de verre n’entrent dans l’habitacle et que les passagers soient éjectés.
    • En 2009, Toyota présenta une nouvelle solution, l’airbag central, qui servait à protéger le conducteur et les passagers des blessures qu’ils pouvaient s’infliger entre eux.
    • En 2012, Volvo commença à tenir compte des piétons en installant un dispositif gonflable sous le capot.
    • Toujours en 2012, en Europe, Ford présenta des ceintures de sécurité avec des éléments gonflables intégrés. Celles-ci apportent une distribution uniforme de la force d’impact, ce qui réduit aussi les risques de blessure sérieuse, en particulier pour les enfants.
  6. Aujourd’hui, un véhicule peut être équipé de 14 dispositifs gonflables à la fois.
14 dispositifs gonflables à la fois
  1. Le sac de chaque appareil reste plié pendant une longue période. Pour éviter que les plis restent collés, les fabricants utilisent du talc ou de l’amidon comme lubrifiant : ce sont ces substances que l’on aperçoit dans l’habitacle après le déploiement des dispositifs.
  2. Généralement, le déploiement complet d’un airbag prend entre 0,01 et 0,05 seconde, c’est-à-dire littéralement en un clin d’œil (0,05 seconde en moyenne).

 9 astuces d’AUTODOC pour une bonne utilisation des airbags 

  1. Utilisez toujours les ceintures de sécurité. L’airbag n’est pas conçu pour s’y substituer, mais seulement pour les compléter. Pendant son déploiement, l’airbag se déplace en direction du passager à 300 km/h. Vous pourriez donc subir des blessures graves si vous n’avez pas attaché votre ceinture.
  2. Ajustez la position du siège. Il doit y avoir une distance minimale de 25 cm entre le conducteur et le centre du volant. Pour cela, reculez le siège ou inclinez le dossier. Les propriétaires de voitures anciennes, dans lesquelles les sièges ne sont pas équipés d’une multitude d’options, peuvent utiliser des extensions spéciales de pédale pour un meilleur confort de conduite.
Ajustez la position du siège
  1. Assurez-vous d’avoir une votre posture. Le conducteur et les passagers doivent être assis au centre de leurs sièges, à la verticale et avec leur dos contre le dossier. Leurs pieds doivent être posés au sol. Ne vous penchez pas sur les airbags : la puissance du gonflage et les gaz chauds peuvent vous blesser. De plus, il est fortement déconseillé de s’appuyer contre les fenêtres, en particulier pour les enfants.
  2. Assurez-vous que l’airbag puisse se déplier sans rencontrer de résistance. Dites non aux housses de siège : elles peuvent entraver partiellement ou complètement le fonctionnement des airbags latéraux. N’entreposez pas d’objets lourds ou coupants dans les compartiments des portes car ils pourraient vous blesser si l’airbag se déclenche. Pour les mêmes raisons, il est fortement déconseillé de garder un sac ou d’autres objets entre ses jambes.
  3. N’installez pas de siège enfant sur le siège avant. Il est recommandé de transporter les enfants de moins de 12 ans sur les sièges arrière. Dans certains pays, c’est même obligatoire. Si vous devez placer un siège enfant à l’avant, positionnez-le aussi loin de l’avant du siège que possible et désactiver l’airbag si nécessaire. Sur la plupart des voitures modernes, cette désactivation est automatique.
N'installez pas de siège enfant sur le siège avant
  1. Les femmes enceintes dans leur troisième trimestre doivent accepter les airbags. Malgré les risques de blessure élevés sur le fœtus que peut causer le dispositif, les conséquences d’un impact avec le volant sont généralement bien plus graves. C’est pourquoi le plus sûr est encore d’avoir à la fois sa ceinture de sécurité et d’activer l’airbag. Cependant, il peut être préférable d’éviter les trajets en voiture durant les dernières semaines de gestation, d’autant plus si c’est pour être au volant.
  2. Arrêtez de fumer au volant. Les pipes et autres cigarettes électroniques peuvent non seulement vous distraire de la route mais aussi représenter un risque de blessure mortelle si l’airbag se déploie.
Arrêtez de fumer au volant
  1. Maintenez le bon fonctionnement du système. Le voyant lumineux correspondant sur tableau de bord indique que le système fonctionne correctement. Il s’allume lorsque l’on démarre le moteur, et s’éteint après 5 ou 6 secondes. Si le voyant lumineux reste allumé ou s’allume de manière intermittente pendant la conduite, rendez visite à un garage automobile pour obtenir un diagnostic détaillé.
  2. Ne retirez jamais la protection de l’airbag et n’essayez pas d’effectuer des réparations près des dispositifs gonflables sans déconnecter la batterie au préalable. La seule manière d’éviter un déploiement inattendu est de déconnecter l’alimentation de l’airbag.
Déconnecter la batterie

Conclusion

Les airbags sont sans aucun doute l’une des meilleures solutions technologiques permettant de protéger le conducteur et les passagers des risques de blessures en cas d’accident. Cependant, malgré les avantages évidents de ces dispositifs, ils s’accompagnent d’un certain niveau de risque. C’est pourquoi il est nécessaire de respecter des règles draconiennes de sécurité. En les respectant, et en utilisant d’autres systèmes de sécurité passive et active, vous pourrez assurer votre protection et celle de vos passagers contre de nombreux imprévus de la route.

AUTODOC CLUB
Votre page de profil est votre assistant personnel.

Pour suivre les frais auto, tenir un journal, un calendrier de remplacement et enregistrer notes et documents préférés