Nouvelles voitures: modèles intéressants 2021

Nouvelles voitures: modèles intéressants 2021

Toyota Yaris Cross

  • i Type : SUV
  • i Moteur : hybride
  • i Puissance (ch) : 116
  • i Longueur : 4,18 m
  • i Coffre : 397 L

Le nouveau SUV Toyota Yaris Cross, est une version de la Toyota Yaris axée sur la performance tout terrain. Elle promet de rivaliser contre ses compétiteurs de l’année, comme la Renault Captur, Peugeot 2008, ou la Citroën C3 Aircross. Plus long que sa petite sœur, le Toyota Yaris Cross garde cependant la même plateforme que la Yaris, et par conséquent le même empattement de 2,56 m. Ceci en fait un véhicule compact, mais son habitacle est proportionnellement un peu restreint par rapport à ceux de ses compétiteurs. Le volume du coffre laisse ainsi également à désirer, mais son plancher à hauteur réglable compense ce désavantage.

Son système hybride quatrième génération développe 116 ch et peut être, en option, couplé à une transmission intégrale, au coût de 10 g de CO2 de plus par kilomètre (110 g pour la transmission intégrale, 100 g pour la traction simple).

Le Toyota Yaris Cross peut déjà être commandé, et sera disponible à partir de septembre 2021, est proposé à des prix entre 25 000 € et 34 000 €.

Dacia Spring

  • i Type : citadine
  • i Moteur : électrique
  • i Puissance (ch) : 44
  • i Longueur (m) : 3,73
  • i Coffre : 290 (620) L

Dacia, marque réputée pour ses véhicules fiables et bon marché, propose une citadine électrique idéale pour 2021. Cette voiture est particulièrement maniable, avec 9,4 m de diamètre de braquage et des dimensions lui permettant d’être garée presque partout et une garde au sol de 15 cm pratique pour les trottoirs et ralentisseurs, des atouts indéniables pour une utilisation en milieu urbain. Le confort de conduite est assuré par une suspension efficace et souple, mais la conduite est fortement affectée par les vents forts et l’adhérence sur route mouillée laisse à désirer. Malgré sa petite taille, elle conserve une bonne habitabilité et un coffre d’un volume respectable. Son petit gabarit et le fait que le volant ne peut pas être réglé peuvent rendre la position de conduite trop élevée pour les grands automobilistes. Ses finitions en plastique ne sont pas esthétiquement les plus agréables, mais elles sont faciles à laver et résistantes.

Le moteur électrique garantit une conduite silencieuse, mais est peu puissant, avec 44 ch seulement. Sur un véhicule aussi léger (970 kg) et grâce à sa bonne réactivité, ce moteur suffit amplement à la conduite en ville, mais il n’est pas recommandé de conduire ce véhicule sur l’autoroute. La batterie offre 230 km d’autonomie WLTP et 305 km en cycle urbain.

La Dacia Spring est disponible à partir de 16 990 € (jusqu’à 18 490 €), avec un équipement de base généreux, qui inclut un radar de recul, un système de connexion Bluetooth, et des lève-vitres électriques. Pour les plus petits budgets, la Dacia Spring est un compétiteur certain contre la Renault Zoé.

Fiat 500

  • Type : versions citadine, berline, ou cabriolet
  • Moteur : micro-hybride ou électrique
  • Puissance (ch) : 95 ou 118
  • Longueur (m) : 3,63
  • Coffre : 185 L

La Fiat 500 a été lancée en modèle thermique en 2007, et plus de 2,5 millions de ces véhicules ont depuis été produits depuis. En 2015, ce modèle est devenu micro-hybride, et le modèle a aujourd’hui été entièrement revisité pour la nouvelle 500. Cette gamme flambant neuve est entièrement électrique. La 500 reste très compacte mais confortable, et offre d’excellentes performances pour une citadine électrique. Elle dispose de qualités remarquables. La version de base, nommée Action, est équipée d’un moteur développant 95 ch et d’une batterie de 23,8 kWh, offrant une autonomie de 185 km WLTP. Les versions supérieures, quant à elles, atteignent 118 ch de puissance et 320 km d’autonomie WLTP grâce à la batterie 42 kWh. Comme pour la plupart des citadines, le volume de l’habitacle et du coffre sont limités par la compacité désirée.

La marque prône l’autonomie de conduite niveau 2 de ce nouveau modèle : en effet, c’est la toute première micro citadine à offrir cette fonction. La version de base est équipée de freinage automatique d’urgence, d’une fonction de reconnaissance des panneaux de signalisation, d’un système d’avertissement de franchissement de ligne, et d’un détecteur de fatigue. La version haut de gamme va jusqu’au système de détection des piétons et des cyclistes assistant le freinage automatique d’urgence, ainsi qu’un.

La nouvelle Fiat 500 est disponible dans une large gamme de prix, mais il faut compter à partir de 24 500 € pour la finition de base (Action). Ensuite viennent les versions Passion, Icone, France Edition, et Icone Plus. Pour ceux qui veulent s’offrir toutes les options, comme la caméra de recul et les capteurs de stationnement, la finition La Prima est au haut de la gamme, pour un montant bien plus élevé, soit 31 500 €.

Renault Arkana

  • i Type : SUV coupé
  • i Moteur : micro-hybride ou électrique
  • i Puissance (ch) : 95 ou 118
  • i Longueur (m) : 4,57
  • i Coffre : 513 (1 296) L

Le Renault Arkana existe depuis 2019, mais vient tout juste d’être lancé sur le marché Européen. Ses dimensions généreuses dépassent celles du Renault Kadjar, et sa silhouette de coupé surélevé lui donne un look plus dynamique que ce dernier et ses autres prédécesseurs. Ce SUV offre grâce à sa large taille un bon confort à l’arrière du véhicule, et un coffre qui peut en bénéficier pour atteindre 1 296 L avec la banquette arrière rabattue. Avec 1 300 kg à vide, le véhicule reste léger, un atout indéniable en faveur du dynamisme de conduite.

Ce véhicule est disponible avec un large éventail de motorisations, qui remplacent désormais le moteur diesel. La puissance des versions offertes va de 140 à 160 ch, avec micro-hybridation ou version E-Tech (hybride). Ceci en fait un véhicule idéal pour les longs trajets sans trop consommer, qui de plus offre une conduite tonique.

Le Renault Arkana est généreusement équipé dès l’entrée de gamme, en finition Zen, qui reste à un surprenamment abordable 29 700 €. L’écran tactile et le système multimédia, ainsi que le système de reconnaissance des panneaux de signalisation et la caméra de recul sont par exemple inclus dans cette finition. La finition supérieure, RS Line, offre quant à elle un look plus sportif, des sièges chauffants, une assistance au parking, entre autres. Même si les finitions de l’habitacle peuvent laisser à désirer en termes de qualité et d’esthétique, les options considérables compensent ce défaut, en particulier au vu des prix raisonnables.

BMW 4 Series

  • i Type : berline
  • i Moteur : essence ou diesel
  • i Puissance (ch) : 95 ou 118
  • i Longueur (m) : 4,77
  • i Coffre : 513 (1 296) L

La BMW Série 4 n’est pas neuve, cette série fut inaugurée en 2013. Depuis novembre 2020, elle a donné lieu à une seconde génération qui continue d’adopter le style sportif et dynamique de son prédécesseur. L’esthétique remarquable de ce véhicule saura séduire les amateurs de lignes sportives et harmonieuses. La dynamique est favorisée grâce au centre de gravité abaissé et à la voie de l’essieu arrière plus large. La Série 4 a gagné en largeur et en longueur, et conserve des finitions intérieures de qualité, pour un confort passager optimal.

Le choix des moteurs pour ce véhicule est varié et offre les mêmes options que la série 3, les motorisations disponibles allant de moteurs essence ou diesel allant de 184 à 374 ch. La motorisation inclut une micro-hybridation et est équipée d’une boîte de transmission automatique ou sportive en option.

Cette belle automobile est disponible à partir de 48 000 €, 54 500 € pour ceux voulant s’offrir la version cabriolet et profiter d’un look encore plus luxueux.

Mercedes S-Class

  • i Type : berline ou limousine
  • i Moteur : micro-hybride ou électrique
  • i Puissance (ch) : 330
  • i Longueur (m) : 5,18 ou 5,29 (longue)
  • i Coffre : 540 L

La Mercedes Classe S est un modèle de voiture de luxe classique et incontournable, conçu dans les années 50. Vendue à travers le monde en versions berline ou limousine, elle est renommée pour son confort et son style. Cette septième génération présente un intérieur à la technologie revisitée pour ajouter encore à cette caractéristique : l’écran tactile 12,8 pouces du tableau de bord, le volant à reconnaissance capacitive, l’affichage à réalité augmentée, et la conduite assistée en font un véhicule à la pointe de l’innovation technologique automobile. Ces éléments simplifient la conduite et assurent une meilleure sûreté. En termes de confort physique, on peut citer les sièges massants et chauffants et l’espace ainsi que les écrans à l’arrière, les passagers sont certainement autant choyés que le conducteur dans un tel véhicule. Cette voiture qui a inauguré l’airbag y fait toujours honneur aujourd’hui : elle innove même avec un airbag entre les sièges avant et dans chaque dossier de ces derniers. Le gonflage est même calculé selon la position des sièges.

En termes de motorisation, le Classe S ne déçoit pas : son moteur 6-cylindres diesel de 330 ch et ses quatre roues motrices (et même les roues arrière qui braquent pour faciliter les manœuvres de cette gigantesque voiture) offrent une tenue de route incomparable. Couplé à une suspension pneumatique, la conduite est agréable et douce.

Disponible à partir de 100 600 € (plus 5 000 € pour la version longue), cette voiture offre ce qui se fait de mieux en termes de raffinement et de confort. L’éventail d’options offertes est particulièrement intéressant, si l’on a les moyens. Il faut également compter le malus, jusqu’à ce que la Mercedes EQS électrique sorte !

Volkswagen ID.3

  • i Type : compacte
  • i Moteur : électrique
  • i Puissance (ch) : 150 ou 204
  • i Longueur (m) : 4,26
  • i Coffre : 380 (1 267) L

Révélée en 2019, la Volkswagen ID.3 est le premier modèle zéro émission de la famille ID. Elle se distingue en termes de style, mais ses dimensions sont similaires à celles de la Golf. Son habitabilité est plutôt bonne cependant, grâce à la haute garde au toit, la plateforme MEB, et surtout son long empattement. Bien sûr, en tant que voiture moderne, toute l’instrumentalisation est maintenant numérique. La technologie d’assistance à la conduite de pointe inclut une caméra de recul, un régulateur de vitesse adaptatif et prédictif, et un affichage tête haute à réalité augmentée, qui permet de garder son attention sur la route plutôt que sur l’écran tactile.

La motorisation et l’autonomie de la Volkswagen ID.3 se veulent personnalisables : trois options de batterie sont offertes, de 45 (Pure), 58 (Pro), ou 77 (Pro S) kWh, correspondant à des autonomies d’entre 350 et 542 km selon le cycle WLTP, et le choix du moteur se fait entre 150 ou 204 ch.

La série ID.3 1ST, limitée à 30.000 exemplaires en Europe, est déclinée en trois finitions, contre six pour l’ ID.3. Le prix d’entrée de cette dernière, hors bonus, de la ID.3 est de 33 890 €, et la note atteint 48 990 € pour la ID.3 Pro S, qui offre la batterie la plus conséquente et 204 ch de puissance.

Peugeot e-208

  • i Type : compacte
  • i Moteur : électrique
  • i Puissance (ch) : 136
  • i Longueur (m) : 4,05
  • i Coffre : 265 (1 267) L

Avec la e-208, Peugeot met sa citadine populaire à l’électrique, en plus d’offrir des versions diesel et essence. Même en tant que citadine, elle permet tout de même de transporter 5 passagers confortablement et est relativement polyvalente. Son coffre est plus petit que celui de la Renault Zoé, notamment à cause de la différence de hauteur. Des nouveaux détails de style sont notables, comme les passages de roue noirs et brillants ainsi que les jantes en aluminium de 17 pouces diamantées. Moderne, la e-208 est dotée d’une instrumentation numérique avec effet trois dimensionnel pour un confort de conduite idéal.

Grâce à son moteur électrique de 136 ch dont l’accélération est plus performante que sur les versions thermiques, la conduite est réactive et dynamique. La batterie de 50 kWh soutient jusqu’à 340 km d’autonomie WLTP. Sa capacité de charge rapide est un avantage intéressant : elle atteint 80 % de charge en 24 minutes avec une prise de type Combo CCS (100 kW).

Disponible en quatre versions, la Peugeot e-208 est commercialisée à partir de 32 300 € pour la version de base (Active), bonus écologique non déduit, et la gamme va jusqu’à 37 150 euros pour la finition GT. Elle se place donc dans la même catégorie de prix que la Renault Zoé, citadine électrique favorite de l’hexagone. L’Opel Corsa-e intéressera ceux qui cherchent un prix un peu plus intéressant.

ArcFox α-T (Alpha-T ou ECF)

  • i Type : SUV
  • i Moteur : électrique
  • i Puissance (ch) : 221
  • i Longueur (m) : 4,79
  • i Coffre : 462 L

ArcFox est une filiale chinoise de la marque BAIC dédiée uniquement à la création de véhicules électriques. Le SUV ArcFox α-T est le tout nouveau véhicule de la marque, créé en partenariat avec Magna, est entièrement conçu pour une motorisation électrique. Avec sa grande taille et son empattement allongé dû au mode de propulsion, ce SUV conviendra parfaitement pour les familles qui cherchent à se convertir à l’électrique à moindre coût sans négliger la qualité. Son design diffère de celui des véhicules européens de ce type, mais les belles finitions et la technologie intégrée, comme le large écran à l’avant du véhicule, sauront convertir certains.

La motorisation de ce véhicule consiste de deux moteurs électriques produisant une puissance totale de 221 ch sur quatre roues motrices. Notez qu’en cycle WLTP, l’autonomie de la Alpha-T devrait être d’environ 500 km, alors qu’elle est annoncée à 653 km, en cycle NEDC. La puissance comparable à celle du Peugeot 5008 et son autonomie approchant celle du Tesla Model Y en font un modèle intéressant.

Le principal point de vente de l’Alpha-T cependant, est son prix. Par rapport à celui des modèles équivalents en France, son tarif de base de 36 400 € défie la concurrence. Les modèles à venir offriront des options de plus en plus avancées, comme la conduite autonome niveau 2, de quoi s’intéresser aux développements de la marque.

Audi q4 e-tron

  • i Type : SUV
  • i Moteur : électrique
  • i Puissance (ch) : 170, 204, ou 299
  • i Longueur (m) : 4,59
  • i Coffre : 520 (1490 ) L ou 535 (1460) L

Audi lance enfin le Q4 e-tron, son SUV électrique compact, disponible en version plus sportive (Sportback), qui devrait rivaliser avec les Volkswagen ID.3 et ID.4, et même avec le Tesla Model Y malgré sa taille un peu réduite. Comme la plupart de ses compétiteurs, le e-tron est équipé d’un écran tactile et d’un affichage tête haute en réalité augmentée. L’airbag entre les passagers avant est également intégré sur ce modèle pour empêcher les passagers avant de s’entrechoquer en cas de collision.

Le Q4 e-tron est disponible en différentes configurations: 170 ou 204 ch, avec des batteries de 52 ou 77 kWh, pour une autonomie de 345 km et 520 km WLTP respectivement. Une motorisation plus puissante est proposée avec la version Q4 50 e-tron quattro, constituée de deux électromoteurs. L’un est situé à l’avant, l’autre à l’arrière pour permettre une conduite à quatre roues motrices avec 299 ch totaux, dont les deux tiers à l’arrière.

Ce bel SUV est commercialisé à partir de 42 800 €, plus 2 000 € pour la version Sportback. Les performances ne battent pas celles du Tesla Model Y, mais son autonomie et son prix en font un solide compétiteur.

[Total : 0   Average: 0/5]

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *