Comment choisir et remplacer les filtres d’habitacle

Comment choisir et remplacer les filtres d’habitacle

Poussière, suie, particules de caoutchouc, substances abrasives, ozone, oxyde d’azote, dioxydes de soufre et de carbone, benzol et pollen de plante au printemps et en été pénètrent dans la voiture par l’air arrivant par l’aération. L’habitacle étant un lieu clos, la concentration de ces substances peut y être bien plus importante qu’à l’extérieur. L’inhalation de cet air pollué peut fatiguer les poumons et causer des réactions allergiques. Le filtre d’habitacle (ou à pollen) est conçu pour résoudre ce problème. Voici nos conseils pour le choix d’un filtre de haute qualité adapté à votre voiture.

Pourquoi il est important de remplacer cette pièce au bon moment

Un filtre à pollen est une pièce consommable qui doit être remplacée régulièrement. Il est recommandé de la changer au moins une fois par an ou tous les 15 000 km. Si vous vivez dans une grosse agglomération et roulez souvent dans les embouteillages ou, au contraire, si vous conduisez la plupart du temps sur des routes de campagne poussiéreuses, vous pouvez avoir à le remplacer plus souvent.

Un filtre encrassé peut réduire l’efficacité des systèmes d’air conditionné, de chauffage et de ventilation car la résistance du filtre au débit d’air augmente avec l’accumulation de poussière. Les vitres subissent une forte condensation par temps de pluie et au fil du temps les bactéries pathogènes et les champignons se développent sur la surface de l’élément filtrant.

Pourquoi il est important de remplacer cette pièce au bon moment

L’élément filtrant peut parfois se déformer et le débit d’air le contourne, permettant aux contaminants de pénétrer dans l’habitacle.

Les différents types de filtre d’habitacle

 Les types suivants sont très demandés de nos jours : 
  1. Filtre à barrière conventionnel. Ils piègent la poussière. Ils sont en papier spécial ou en fibres synthétiques et sont généralement constitués de plusieurs couches. Chacune est conçue pour stopper les particules d’une certaine taille. Notons qu’il est préférable d’utiliser des fibres synthétiques comme matériau filtrant car celles-ci sont capables d’assurer un nettoyage efficace sans opposer de résistance au débit d’air. Sur les filtres de haute qualité, l’une des couches peut utiliser une charge électrostatique qui permet aux fibres d’attraper les particules de poussière les plus petites.
  2. À couches absorbantes. Chacune de ces couches possède une base en textile à laquelle sont attachées des granules de charbon actif jusqu’à 0,5 mm. Ces granules ont une surface poreuse qui absorbe les molécules de substances toxiques qui pénètrent dans la voiture par l’air. Ces filtres sont plus onéreux mais offrent un nettoyage plus fin. Ils neutralisent aussi les odeurs désagréables.
  3. À couche antibactérienne. Cette couche est en matériau bactéricide, généralement du polyphénol, qui combine et neutralise les bactéries et allergènes tout en bloquant considérablement la croissance des moisissures. Ces pièces sont les plus onéreuses car elles assurent une protection maximale.

4 conseils d’AUTODOC pour le choix et l’utilisation des filtres d’habitacle

  1. Choisissez des produits de fabricants réputés. Nous recommandons Mann-Filter, Bosch, Mahle Original, Stark Automotive, Knecht, K&N et Ridex. Pour les articles de basse qualité, on utilise moins de matériau pour la fabrication des couches filtrantes, ce qui donne un nettoyage de l’air de moins bonne qualité. Les produits bas de gamme peuvent même être équipés d’un filtre au charbon qui n’est rien de plus qu’un filtre à poussière traditionnel dont une des couches est peinte en noir.
  2. Si vous constatez l’une des situations suivantes, vérifiez l’état du filtre à pollen :
    1. odeur désagréable à l’intérieur de l’habitacle ;
    2.  il fait froid dans la voiture même lorsque le chauffage est allumé ou il y fait chaud lorsque l’air conditionné est en marche ;
    3. la poussière commence à s’accumuler sur le tableau de bord.
  3. Choisissez la pièce détachée qui correspond exactement aux caractéristiques de votre véhicule. Il est impossible d’installer des pièces de taille plus importante que celle requise. Les pièces de plus petite taille que les pièces standards laissent l’air non-filtré entrer dans l’habitacle.
  4. Lorsque vous installez un filtre, assurez-vous qu’il est correctement positionné. La direction du débit d’air doit être marquée sur le côté de la pièce, ce qui est particulièrement important sur les filtres au charbon et antiallergiques.
4 conseils d’AUTODOC pour le choix et l’utilisation des filtres d’habitacle

Conclusion

Le filtre à pollen n’affecte pas directement le fonctionnement des systèmes centraux de la voiture ni les assemblages tels que le moteur ou la transmission. C’est pour cette raison que certains automobilistes ne prennent pas la peine de les remplacer dans les délais préconisés, engendrant ainsi des risques pour la santé. Les éléments de haute qualité sont capables de piéger jusqu’à 99 % de la poussière et des allergènes. C’est pourquoi vous ne devez pas lésiner sur cette pièce. En suivant nos conseils simples, vous assurerez un environnement confortable et sûr dans votre voiture pendant longtemps.

[Total : 1   Average: 5/5]