La sonde lambda : fonctionnement, panne, remplacement

La sonde lambda : fonctionnement, panne, remplacement

L’industrie automobile se trouve régulièrement sous le feu des critiques pour son impact négatif sur l’environnement.

La plupart du temps, ces critiques sont légitimes, mais elles ne doivent pas faire oublier que l’industrie a également toujours eu à cœur d’encourager les nombreuses innovations techniques qui permettent de limiter fortement cet impact.

Dans cette optique, impossible de passer à côté de la sonde lambda : une véritable révolution dans la gestion des émissions et l’optimisation de la consommation des moteurs.

Nous allons nous attarder sur son fonctionnement, observer quels sont les dysfonctionnements les plus fréquents et comment remplacer ce composant.

Qu’est-ce que la sonde lambda ?

La sonde lambda, également appelée sonde à oxygène, est un système mis au point par la société Volvo au milieu des années 70, et qui mesure la qualité de la combustion grâce à un capteur situé au niveau du pot d’échappement.

Les voitures modernes en possèdent généralement deux, un situé entre le collecteur d’échappement et le catalyseur et un second après le catalyseur.

Qu’est-ce que la sonde lambda

Le rôle de la sonde lambda est de permettre au moteur de fonctionner au maximum de ses capacités en optimisant le mélange air-carburant. Pour cela, elle transmet les informations qui permettent d’ajuster la quantité de carburant qui est envoyée aux cylindres du moteur. Elle permet également de s’assurer que le convertisseur catalytique fonctionne correctement, ce qui a un impact sur le taux d’émissions de gaz nocifs.

C’est notamment la sonde lambda qui veille à ce que la voiture soit conforme aux réglementations européennes en matière de pollution et d’émissions de CO2.

La valeur lambda et le fonctionnement de la sonde

Le ratio entre la quantité d’air et de carburant est la valeur lambda (λ). Une valeur λ de 1 signifie que le ratio est optimal. Sur les véhicules modernes, la valeur doit se situer entre 0,97 et 1,03.

Si le mélange est trop riche en carburant, vous vous retrouverez avec un excès de carburant non brûlé qui créera de la pollution. À l’inverse, un mélange trop pauvre en carburant a tendance à produire plus de polluants d’oxyde d’azote et peut également entraîner des performances médiocres et endommager le moteur.

Les sondes lambda convertissent la quantité d’oxygène présente dans les gaz d’échappement du véhicule en un signal électrique et envoie ce signal à l’ordinateur qui contrôle le fonctionnement du moteur. Celui-ci analyse les données et renvoie l’information au moteur, qui compense alors le mélange de carburant et d’air pour rétablir le rapport entre les deux.

Durée de service d’une sonde lambda

La sonde étant localisée dans un environnement extrêmement chaud et sale, elle finit par se détériorer avec le temps, notamment si elle n’est pas nettoyée et entretenue. Elle peut alors mettre plus de temps pour envoyer le signal ou celui-ci peut devenir trop faible.

Si elle n’est pas remplacée et que le problème persiste, le moteur peut se mettre en mode dégradé, ce qui pose des risques d’encrassement du pot d’échappement ou de la vanne EGR, car le mélange sera trop riche en carburant.

La durée de vie d’une sonde lambda se situe normalement autour des 150 000 km, mais de nombreux facteurs peuvent réduire celle-ci. Le plus souvent, ce sont des anomalies provenant du moteur, mais des fuites au niveau de l’échappement peuvent également endommager la sonde.

Pannes fréquentes

 De nombreux symptômes permettent de constater qu’une sonde lambda est défaillante : 
  • ! Le témoin d’avertissement du moteur s’allume sur le tableau de bord.
    Symptômes permettent de constater qu’une sonde lambda est défaillante
  • ! Les performances du moteur sont réduites. Cela peut être des ratés d’allumage, une faible puissance lors de l’accélération ou l’impossibilité de démarrer le moteur.
  • ! Lorsque le moteur tourne au ralenti, son fonctionnement est irrégulier.
  • ! La consommation de carburant est supérieure à la normale et un plus grand nombre de polluants sont rejetés.
  • ! Le véhicule ne passe pas les tests antipollutions du contrôle technique.
 Pour vérifier le fonctionnement d’une sonde lambda, il est possible d’utiliser différents appareils : 
  • Un testeur de gaz d’échappement permet de mesurer les performances de la sonde lambda. La valeur lambda est calculée à partir de la composition changeante des gaz d’échappement pendant 60 secondes.
    Pour vérifier le fonctionnement d’une sonde lambda, il est possible d’utiliser différents appareils
  • Un multimètre avec une fonction Ohmmètre permet de vérifier la résistance électrique de la pièce. La valeur doit être comprise entre 5 et 7 ohms.
  • Un oscilloscope connecté à la ligne de signal permet d’obtenir des résultats précis.
  • Il existe par ailleurs des appareils spéciaux, conçus spécialement pour tester les sondes Lambda.

Un diagnostic approfondi nécessite cependant de se rendre chez un professionnel, pour utiliser l’outil de diagnostic constructeur.

Remplacer une sonde lambda défaillante

Remplacer une sonde lambda défaillante

Le prix d’une sonde lambda de remplacement oscille entre 100 et 200 euros et il faut compter entre une heure et deux heures de travail.

Le conseil d’Autodoc :
l existe des centaines de modèles de sondes et il peut être difficile de savoir quelle sonde acheter pour son véhicule.
Il faut savoir qu’il est impératif de remplacer une sonde par un modèle identique et qu’il faut toujours suivre la recommandation du fabricant. Vous serez ainsi sûr d’opter pour une sonde qui est compatible avec le calculateur du véhicule.

 La démarche à suivre pour le remplacement d’une sonde lambda est la suivante : 
  • i Utiliser une douille de sonde lambda spéciale pour faciliter le retrait de la sonde lambda.
  • i Bien vérifier que la sonde de remplacement est identique à l’ancienne sonde.
  • i Appliquer de la graisse autour du filetage de la nouvelle sonde pour faciliter son installation et son retrait par la suite. Faire attention à ne pas graisser le nez du capteur.
  • i Le capteur peut être vissé en place à la main et serré au couple prescrit dans le manuel d’entretien du véhicule avec une clé dynamométrique.

Conclusion :

Il est techniquement possible de rouler sans sonde lambda, mais les problèmes auxquels vous vous exposeriez seraient alors nombreux. Le convertisseur catalytique risquerait de se boucher, votre consommation de carburant sera sensiblement plus importante et votre voiture risquerait d’émettre plus de CO2 que ce qui est autorisé par la législation européenne.

Bien entretenue, la sonde lambda est un composant qui ne devrait pas vous poser trop de problèmes. Un calendrier de remplacement bien mis à jour vous permettra de savoir quand installer la nouvelle pièce. Une sonde lambda qui fonctionne parfaitement vous permettra d’optimiser le rendement de votre moteur et donc de faire des économies sur le long terme.

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *