Causes de surchauffe

Causes de surchauffe

Difficile d’imaginer une panne plus emblématique que la surchauffe moteur. La simple vue de la fumée blanche caractéristique, la peur de la casse moteur et surtout l’incompréhension qui en résulte peuvent avoir raison des plus flegmatiques d’entre nous. Toutefois, bien que cela paraisse impressionnant, il n’est pas si difficile de se sortir de ce mauvais pas.

Mais pourquoi donc il y a t’il surchauffe?

Mais pourquoi donc il y a t'il surchauffe ?

Commençons par le commencement. Tout d’abord il faut savoir que, par son principe même de fonctionnement, le moteur d’une voiture produit non seulement une force mécanique mais aussi thermique. Il chauffe donc naturellement et c’est pour cela que les ingénieurs ont mis au point le système de refroidissement afin d’éviter que le moteur ne se détériore très rapidement en raison de cette chaleur.

La surchauffe arrive ainsi la plupart du temps quand il y a un problème au niveau de ce système et que la température n’est plus sous contrôle.

Que faire lors d’une surchauffe?

Vous serez prévenu par votre tableau de bord au niveau de la jauge de température que celle-ci a atteint un niveau critique (de l’ordre de 120°C, soit bien au delà de la température normale de fonctionnement comprise entre 80°C et 100°C). À ce moment-là, vous devez vous arrêter dès que possible afin d’éviter tout dommage grave au moteur !

Que faire lors d'une surchauffe?

De toute façon, vous ne pourriez pas rouler très longtemps, puisque vous perdriez en puissance progressivement, jusqu’à atteindre le stade de la casse moteur, qui est irréversible et signerait la mort de votre moteur.

Ensuite, vous devez attendre que le moteur se refroidisse avant de pouvoir identifier le problème, sinon vous risqueriez de vous blesser. Commencez par vérifier l’état du système de refroidissement à la recherche de fuite. Vous pouvez aussi jeter un œil sur la pompe à eau et le niveau du liquide de refroidissement. Il s’agit en effet des causes les plus fréquentes de surchauffe.

Si cette recherche se révèle infructueuse, vous pouvez vous tourner vers le radiateur. Il se peut qu’il soit bouché.Vous pouvez aussi jeter un œil sur le capteur qui se trouve sur le dessus, il se peut qu’il ne fonctionne plus et qu’ainsi le radiateur ne se déclenche plus quand c’est nécessaire.

Autre possibilité : le thermostat. Il sert à réguler la température en temps normal en ouvrant une seconde ligne de refroidissement pour le moteur. Il se peut donc qu’il soit bouché. Vous pouvez vérifier son état en touchant sa partie supérieure. Si elle est froide, cela veut dire que le liquide circule mal.

Comment éviter les surchauffes?

Une panne du ventilateur peut aussi être la cause de la surchauffe. Il est assez facile de constater un problème avec celui-ci, il vous suffit de vérifier l’état des pales. Si elles sont endommagées, vous pouvez en déduire que le problème vient de là. Il en est de même si vous vous rendez compte qu’il est éteint, car il s’active normalement automatiquement quand le moteur atteint une certaine température de fonctionnement.

Si vous constater une flaque sous le véhicule, il est probable qu’il ne s’agisse que d’un écoulement de l’eau du système de climatisation. Il en est de même si vous constatez des petites pertes régulières de liquide, il est tout à fait possible de continuer de rouler en faisant l’appoint régulièrement. Vous reconnaitrez tout de suite une fuite de liquide de refroidissement : la plupart de ces liquides sont de couleur verte et leur odeur agréable les distinguent des autres liquides du moteur.

Сauses de surchauffe du moteur

Une fois que vous avez identifié la panne, vous pouvez reprendre la route en prenant quelques précautions pour éviter une seconde surchauffe.

Vous devez avant tout couper la climatisation et mettre le chauffage à fond. Bien que cela soit désagréable en été, vous permettez à votre moteur d’expulser son air chaud de la sorte. Si par malheur vous vous retrouvez dans un embouteillage, vous pouvez épargner votre moteur en le coupant autant que possible quand vous êtes à l’arrêt. Vous pouvez aussi rouler autant que possible à bas régime, histoire de ne pas le faire monter en température.

Il ne s’agit bien évidemment que de solutions temporaires et vous devez vous rendre dans un garage automobile dès que possible pour réparer le problème.

Comment éviter les surchauffes ?

En suivant quelques mesures de précautions, il est possible de limiter les risques au maximum. Tout d’abord, vous pouvez contrôler les niveaux de tous les liquides toutes les 5 semaines. Tous les 5 ans, vous pouvez procéder à une vidange de ces mêmes liquides afin d’avoir des systèmes qui marchent de manière efficace.

Ne vous servez pas d’eau comme remplacement du liquide de refroidissement (en particulier sur de longues distances). Il faut impérativement que ce soit un liquide spécialement conçu à cet effet, idéalement de bonne qualité.

Conclusion

La surchauffe est la manifestation d’une grave avarie de votre moteur qui peut avoir raison de celui-ci. Il est important de tout faire pour limiter autant que possible les dégâts quand elle survient, sous peine de devoir racheter une nouvelle voiture. En effet, cela se révèle parfois être une opération plus rentable que le rachat d’un moteur, tellement ce dernier coûte cher.

Heureusement, il est facile d’empêcher que cela n’arrive en suivant les quelques conseils mentionnés plus haut.

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *