L’alternateur est une pièce indispensable

Diagnostic alternateur: problèmes, symptomes

À quoi sert l’alternateur

L’alternateur est une pièce indispensable au bon fonctionnement d’une voiture. Il permet notamment à la batterie de conserver suffisamment d’énergie pour démarrer le véhicule. L’alternateur crée de l’énergie lorsque la voiture roule et recharge la batterie. La batterie conserve les éléments électroniques du véhicule qui doivent rester sous tension en marche (alarme automobile, horloge, verrouillage centralisé…) lorsque celui-ci est à l’arrêt moteur. Elle permet bien évidemment également de démarrer le moteur.

L’alternateur a une durée de vie plus longue que la batterie mais tout de même limitée, et une panne d’alternateur peut poser beaucoup de problèmes à votre véhicule. Si votre alternateur est défectueux, vous risquez de vous retrouver avec une batterie à plat et de ne donc pas pouvoir démarrer votre véhicule, ou de tomber en panne lors de la conduite.

Fonctionnement de l’alternateur

Le fonctionnement de l’alternateur est basé sur un principe physique découvert il y a longtemps déjà. Ce principe a cependant été intégré à l’alternateur depuis les années 60 seulement. Le principe est le suivant : un fil de cuivre est enroulé sur une bobine, autour d’un aimant. Cet aimant tourne lorsque le moteur est en marche grâce à la courroie d’alternateur. Le champ magnétique de l’aimant déplace les électrons sur les atomes de cuivre, ce qui les fait tourner en rond sur la bobine. Ceci crée un circuit fermé et produit donc de l’électricité, avec le même principe qu’une centrale nucléaire, hydraulique, ou thermique. La batterie reçoit l’énergie produite par l’alternateur et la stocke sous forme chimique. L’électricité nécessaire pour le fonctionnement des accessoires électroniques de la voiture lors de la conduite tels que les phares, les voyants sur le tableau de bord, l’éclairage intérieur etc. est donc produite par l’alternateur.

L’alternateur se situe sous le capot, souvent à droite. C’est un bloc circulaire en acier relié au moteur par une courroie. La bobine de cuivre est visible de l’extérieur à travers les ouvertures sur la partie externe du système.

Composants

Stator ce composant est la partie statique de l’alternateur

 Rotor :  le rotor est l’aimant placé dans la bobine. Celui-ci peut être un aimant permanent ou modulable (dans les versions modernes). Il est connecté au vilebrequin par la courroie pour pouvoir tourner.

 Stator :  ce composant est la partie statique de l’alternateur, donc la bobine et son fil de cuivre. Il génère le courant lorsque le rotor tourne sur lui-même et que la force magnétique déplace les électrons du stator.

 Régulateur de tension :  les alternateurs modernes requièrent un régulateur de tension afin de varier l’intensité du courant dans l’électro-aimant selon le besoin énergétique. Plus l’aimant est alimenté en force électromagnétique, plus il devient puissant. Un calculateur gère la puissance envoyée à l’aimant pour moduler la quantité d’énergie ressortant du stator.

La tension est augmentée lorsque la batterie est froide car elle se recharge mieux à ce moment-là, et diminuée lorsque la batterie est chaude. La modulation de charge permet également de réduire le gaspillage énergétique. En effet, lors de l’accélération, le régulateur n’alimente pas l’aimant afin de réduire le couple résistant sur l’alternateur et donc sur le moteur (car l’un est relié à l’autre par la courroie). Lors du freinage moteur, l’inverse se produit et la batterie peut être rechargée par l’énergie cinétique pendant la décélération. Ce système permet de réduire au mieux la résistance causée par la courroie sur le moteur et de profiter de l’énergie qui serait sinon gaspillée.

 Pont de diodes :  l’alternateur produisant un courant alternatif, il est nécessaire de transformer ce courant en continu pour pouvoir le transmettre à la batterie, c’est-à-dire de le redresser. Pour cela, un montage de diodes à sens unique est nécessaire.

Problèmes & Symptômes

Un alternateur hors service n’alimente plus la batterie, ce qui peut causer une panne du véhicule, qui ne peut démarrer sans l’énergie fournie par la batterie. Cette panne peut être remarquée par plusieurs de symptômes du mauvais fonctionnement du système, notamment :

  • Le voyant de batterie reste allumé (en particulier lors de l’utilisation des options électroniques du véhicule). La batterie n’est censée fournir d’énergie au véhicule qu’à l’arrêt moteur. Si le voyant reste allumé lors de la conduite, cela indique un problème d’alternateur probable. Il est déconseillé de conduire lorsque ce voyant est allumé. Si le témoin de la batterie ne s’allume pas automatiquement pour prévenir le conducteur de la panne mécanique de l’alternateur, il est possible de remarquer le problème en faisant attention aux symptômes suivants.
  • Baisse de luminosité des phares et/ou de l’éclairage intérieur, ou fluctuation de la puissance d’éclairage, en particulier lorsque le moteur tourne à haut régime.
  • Fonctionnement du lève-vitres ralenti.
  • Démarrage difficile.
  • Bruit venant de sous le capot, qui peut être causé par une courroie mal tendue (sifflement), ou par une rupture complète de la courroie, qui se manifestera par un bruit très fort difficile à manquer, souvent à grande vitesse. Un bruit plus sourd indique un problème de roulement du rotor.
  • Odeur de caoutchouc brûlé (venant de la courroie). La courroie peut émettre une odeur de brûlé si elle est assujettie à une friction excessive et donc à trop de chaleur. Ceci indique également qu’elle risque de rompre.
  • Voyant du niveau d’huile allumé : si ce voyant est en marche mais que le niveau d’huile est correct, le problème peut venir de l’alternateur. 

Comment vérifier si l’alternateur fonctionne correctement

La révision de l’alternateur est conseillée

La révision de l’alternateur est conseillée tous les 40 à 50 000 kilomètres et peut être effectuée soi-même. Pour vérifier le bon fonctionnement de votre alternateur, il faut effectuer un test de circuit de charge. Munissez-vous d’un multimètre et suivez les étapes suivantes.

  1. Ouvrez le capot
  2. Branchez le multimètre en position voltmètre, tension CC, à la batterie. Le fil rouge se branche sur la borne positive de la batterie, le fil noir sur la borne négative. La tension devrait être d’environ 12 V.
  3. Mettez le contact, et appuyez sur l’accélérateur. Le voltmètre devrait indiquer entre 13 et 15 V. Une tension inférieure à cette valeur indique un dysfonctionnement de l’alternateur. Une valeur supérieure à 15 V indique une surtension du système.

Si la tension de votre alternateur est correcte mais que vous faites toujours face au problème, c’est que votre batterie doit être en panne et doit être remplacée.

Réparations

Une panne d’alternateur mène souvent au remplacement de la pièce entière, sauf si seule la courroie est endommagée. Remplacer un alternateur est une procédure complexe, qui doit être effectuée par un professionnel. Cette réparation coûte généralement entre 100 et 600 euros selon le modèle et le problème (bien sûr, un remplacement intégral de la pièce sera plus onéreux qu’un changement de courroie d’alternateur), plus les frais de main-d’oeuvre. L’intervention dure en général 2 heures. Nous vous recommandons de demander un devis avant la réparation. L’alternateur est une pièce onéreuse mais indispensable, il est donc nécessaire d’effectuer les réparations aussitôt que vous remarquez un problème.

[Total : 0   Average: 0/5]