Débitmètre d’air massique : fonctionnement, pannes, symptômes

Débitmètre d’air massique : fonctionnement, pannes, symptômes

Un moteur de voiture ne fonctionne pas directement avec le seul carburant. La combustion a besoin d’oxygène pour opérer dans le cylindre. Ce mélange entre l’air et le carburant doit être réglé aux petits oignons pour un rendement optimal. Cela permet de ne pas brûler trop de carburant et de ne pas rejeter trop de polluants dans l’atmosphère.

La quantité d’air qui convient pour le mélange doit être ajustée en permanence : c’est le rôle tenu par le débitmètre d’air massique. Nous allons observer le fonctionnement de cette pièce, ainsi que les causes et symptômes des éventuelles pannes.

Fonctionnement du débitmètre d’air massique

Fonctionnement du débitmètre d’air massique

Le débitmètre d’air massique ne remplit qu’une seule fonction, mais celle-ci est très importante : mesurer la quantité d’air envoyée dans le moteur. Cette information est ensuite traitée par l’unité de commande électronique pour calculer la quantité correcte de carburant nécessaire pour un rapport air-carburant optimal.

Le débitmètre est installé dans le tuyau d’admission entre le boîtier du filtre à air et le collecteur d’admission et fonctionne généralement grâce à deux fils de détection, l’un chauffé par un courant électrique, l’autre non. Lorsque l’air circule sur le fil chauffé, il se refroidit et c’est la différence de température entre les deux fils de détection qui permet de fournir l’information au calculateur. La quantité d’air entrant dans le moteur est ensuite ajustée en conséquence.

Le débitmètre fait donc partie d’un ensemble de pièces, comme la Vanne egr par exemple, directement responsable du fonctionnement optimal du moteur. Les pannes de ces éléments ont un impact direct sur la qualité de la combustion et la quantité de polluants rejetés.

Pourquoi les débitmètres tombent-ils en panne ?

De par sa fonction, le débitmètre est traversé par une quantité très élevée d’air (jusqu’à 9000 litres d’air pour un litre de carburant). Tout cet air charrie son lot de contaminants, de saletés et de débris qui sont autant de facteurs pouvant entraîner des défaillances au niveau du débitmètre.

Au bout de 30 000 à 40 000 km, cette contamination peut déjà se produire, en particulier sur les véhicules de taille plus modeste où le manque de place explique que le débitmètre s’encrasse plus rapidement.

Symptômes de dysfonctionnement

La défaillance du débitmètre peut être problématique à plusieurs niveaux. L’unité de commande du moteur ne peut plus savoir quelle est la quantité de carburant à ajouter au mélange, ce qui peut avoir des conséquences fâcheuses pour votre véhicule. Plusieurs symptômes peuvent illustrer cette défaillance :

  • ! Le voyant moteur s’allume sur le tableau de bord : c’est la norme lorsque l’un des éléments de gestion du moteur est défaillant.
    Symptômes de dysfonctionnement : voyant-moteur-sallume
  • ! Le moteur perd en puissance : si vous avez des problèmes d’accélération sur l’autoroute ou lors de dépassements, cela peut venir de l’unité de commande électrique qui limite l’injection lorsque le débitmètre d’air rencontre un souci.
  • ! Le ralenti est difficile ou vous calez régulièrement : sans la bonne quantité de carburant, il est difficile d’obtenir un ralenti régulier. Si le débitmètre a des problèmes, le moteur peut ne pas tourner régulièrement, surtout au ralenti.
  • ! Les vibrations sont excessives à l’arrêt, on ressent des hésitations ou des sursauts : pendant la conduite ou lors d’une accélération, le véhicule peut montrer des comportements déconcertants, comme une hésitation ou une puissance anormale soudaine.
  • ! On sent des variations du régime : celles-ci arrivent sans que le conducteur n’intervienne.
  • ! Il y a une augmentation notable de la consommation de carburant : la consommation peut être affectée même si le débitmètre ne tombe pas complètement en panne. Une erreur de calcul dans le mélange peut augmenter la consommation générale de carburant.
  • ! Le démarrage du véhicule est difficile, voire impossible : le moteur a besoin de plus de carburant pour le démarrage que pour la marche au ralenti. Si le débitmètre a un souci, l’injection de carburant commandé par l’unité de commande peut être insuffisante pour démarrer le moteur immédiatement.
  • ! Des fumées noires apparaissent au niveau de l’échappement : le mélange air/carburant peut être tellement affecté que le moteur laisse échapper une fumée noire. Cela peut également surcharger le convertisseur catalytique.
    Des fumées noires apparaissent au niveau de l’échappement

Le conseil d’AUTODOC : malheureusement, ces symptômes de dysfonctionnement ne sont pas l’assurance que c’est bien le débitmètre d’air massique qui est défectueux. Une fuite de vide, un filtre à air obstrué, une restriction de l’échappement, un convertisseur catalytique obstrué ou un tube d’admission cassé peuvent présenter des symptômes similaires.

Diagnostiquer précisément l’origine de la panne peut s’avérer difficile, vérifiez donc le système d’admission pour éliminer d’abord ces problèmes.

Un banc de diagnostic peut vous permettre d’effectuer un test électronique pour consulter les informations liées au débitmètre enregistrées par le calculateur. Ces codes de diagnostics permettent de repérer précisément certaines défaillances, notamment grâce aux codes suivants :

  • P0100 : dysfonctionnement du débitmètre d’air
  • P0101 : performances du débitmètre
  • P0102 : valeur d’entrée basse du débitmètre
  • P0103 : valeur d’entrée haute du débitmètre
  • P0104 : circuit intermittent
  • P0171 : système trop pauvre (banc 1)
  • P0174 : système trop pauvre (banc 2)

Ces deux derniers codes sont également souvent causés par un débitmètre d’air défectueux ou contaminé.

Que faire en cas de soucis avec le débitmètre ?

Que faire en cas de soucis avec le débitmètre
 Si vous rencontrez toujours des problèmes malgré un système d’admission en bon état, il y a plusieurs choses que vous pouvez essayer : 
  • ! Empêcher l’infiltration de poussière. Soufflez la poussière sur les tuyaux d’admission et installez un nouveau filtre à air pour éviter que trop de poussière ne s’infiltre à l’avenir.
  • ! Utiliser un nettoyant spécial. Il existe des produits nettoyants spécifiques pour les débitmètres d’air qui pourront vous aider à éliminer toute trace de contamination. Pour le nettoyage, vous aurez probablement besoin de démonter le capteur au préalable. Suivez bien les instructions indiquées par le fabricant.

Attention : n’utilisez pas de nettoyant pour freins ou d’autres produits similaires, car ils peuvent laisser des résidus. Utilisez seulement un nettoyant prévu à cet effet.

  • ! Enfin, remplacer la pièce. Si les étapes précédentes ne fonctionnent pas, il sera peut-être nécessaire de remplacer le débitmètre. Heureusement, il s’agit d’une opération relativement simple. Généralement, cela consiste à débrancher les connexions électriques, à desserrer les deux colliers qui maintiennent le boîtier en place et à retirer l’ensemble du boîtier du débitmètre d’air massique.

Conclusion :

Le débitmètre d’air massique est une pièce dont le fonctionnement est facile à comprendre. Elle a un rôle précis à jouer, vérifier avec exactitude la masse d’air qui est amenée au moteur. La panne de ce composant peut donc gêner fortement le bon fonctionnement du moteur et parfois, il est malheureusement compliqué de déterminer son origine. Pour éviter un encrassement gênant de la pièce, il ne faut donc pas oublier de procéder au remplacement de celle-ci dans l’intervalle recommandé par le constructeur.

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *