Joint de culasse : définition, problèmes, prix

Joint de culasse : définition, problèmes, prix

Même en n’ayant que des connaissances superficielles en mécanique, vous avez sûrement déjà entendu parler avec effroi d’un joint de culasse qui a lâché. Dans tous les cas, les conséquences sont souvent désastreuses pour le moteur. Nous allons voir pourquoi le joint de culasse joue un rôle aussi important, quels sont les symptômes pouvant indiquer la présence d’un problème et quelles sont les solutions à votre portée.

Qu’est-ce qu’un joint de culasse ?

Qu’est-ce qu’un joint de culasse

Le joint de culasse se trouve entre la culasse et le bloc-moteur. Il fait la jonction entre ces deux éléments qui composent le moteur et c’est un petit composant absolument vital, moulé et usiné avec des trous cylindriques percés pour accueillir les pistons.

Pour qu’un moteur fonctionne correctement, le processus de combustion interne doit être isolé et la chambre de combustion du moteur scellée. Cela permet au liquide de refroidissement et à l’huile de circuler dans le moteur sans s’échapper, pour le refroidir et le lubrifier.

Le but du joint de culasse est d’assurer l’étanchéité des cylindres. Ceci permet de garantir que la pression créée par l’allumage des vapeurs de carburant par la bougie d’allumage reste dans la chambre de combustion. À cause de l’exposition permanente à l’eau, l’huile, aux gaz d’échappement et au carburant, c’est une tâche difficile.

Pour être efficaces, l’huile et le liquide de refroidissement ne doivent surtout pas se mélanger et il faut donc que le joint de culasse soit totalement étanche pour maintenir les chambres séparées.

Sur les véhicules modernes, les joints de culasse sont composés de plusieurs couches de matériaux en acier enchevêtrées avec de l’élastomère. Ils sont donc plus résistants et durent plus longtemps que sur les anciens véhicules où les joints étaient fabriqués à partir de graphite ou d’amiante. Ils avaient alors tendance à fuir plus souvent et présentaient davantage de risques pour la santé.

Un joint de culasse défectueux représente un danger réel pour votre moteur et pour vous-même en tant que conducteur. C’est pourquoi il est important de reconnaître rapidement les symptômes annonçant une panne afin de prendre les mesures qui s’imposent.

Quels sont les symptômes indiquant un problème avec le joint de culasse ?

Quels sont les symptômes indiquant un problème avec le joint de culasse
  • ! La surchauffe. Il peut s’agir à la fois d’une cause et d’un symptôme. Une surchauffe excessive du moteur, à cause d’un radiateur bouché, d’une fuite de liquide de refroidissement ou d’un ventilateur défectueux par exemple, peut causer la défaillance du joint de culasse. Parallèlement à ça, un joint de culasse qui explose peut entraîner une surchauffe du moteur.
    Dans tous les cas, cette surchauffe du moteur représente un danger : la culasse peut finir par se déformer et la vapeur peut endommager le convertisseur catalytique, ce qui augmente considérablement les coûts de réparation.
  • ! La perte de puissance. Parfois, le joint de culasse ne permet pas à l’air comprimé ou au carburant de s’échapper, et la compression est alors réduite au niveau du cylindre concerné. Cette perte de compression se traduit par un fonctionnement irrégulier du moteur et une diminution notable de ses performances. Lorsque ce type de défaillance survient, on entend généralement un bruit, comme une fuite au niveau de l’échappement.
  • ! La contamination de l’huile. C’est l’un des signes les plus courants de défaillance du joint de culasse, due à la pénétration du liquide de refroidissement dans l’huile et vice-versa. On remarque une boue laiteuse au niveau du bouchon de remplissage ou de la jauge d’huile. C’est en général un bon indicateur et le signe qu’il est préférable de démonter le moteur pour trouver la source de la contamination.
    Les roulements se détruisent rapidement si l’huile est contaminée par de l’antigel. Les réparations et l’entretien impliquent au moins un rinçage de l’huile moteur, le remplacement du filtre à huile et souvent, un démontage complet de la partie inférieure du moteur. Cela permet de s’assurer que les roulements ne sont pas endommagés et d’éliminer l’huile contaminée.
  • ! De la fumée blanche. De gros nuages de fumée blanche peuvent apparaître lorsqu’un joint de culasse est défectueux, à cause de l’antigel qui passe à travers le joint, pénètre dans les cylindres et se transforme en vapeur dans le cadre du processus de combustion. La fumée peut aussi être bleue lorsque c’est l’huile qui fuit vers le cylindre.
  • ! Des fuites externes. Si le joint de culasse est défectueux, il peut simplement y avoir une fuite (de liquide de refroidissement ou d’huile) entre le passage de l’eau ou de l’huile et l’extérieur du moteur. Ce n’est pas encore aussi grave que l’explosion d’un joint de culasse, mais cela reste sérieux.
    À terme, la baisse du niveau de liquide de refroidissement peut entraîner de graves problèmes avec le moteur, sans compter qu’en fuyant, l’huile peut pénétrer dans l’échappement chaud et produire une fumée âcre, voire un incendie.

Que faire en cas de problèmes avec le joint de culasse ?

L’explosion d’un joint de culasse peut causer des dommages irréversibles et reste l’une des pires choses qui puisse arriver à votre moteur. Ignorer ce problème peut avoir de graves conséquences : le bloc-moteur ou la culasse devront être réparés ou pire, c’est tout le moteur qui devra être remplacé. Si vous remarquez l’un des symptômes qui peuvent indiquer que le joint de culasse a sauté, n’attendez pas pour faire inspecter votre véhicule.

Le conseil d’Autodoc : le remplacement du joint de culasse nécessite l’intervention d’un professionnel. C’est une opération délicate qui exige de grandes capacités en mécanique et demande beaucoup de précision, la moindre erreur étant susceptible de casser le moteur. C’est une intervention coûteuse (600 euros en moyenne), non pas à cause du prix de la pièce elle-même (il faut compter entre 30 et 100 euros), mais à cause de la main-d’œuvre. En effet, la réparation demande beaucoup de travail, surtout sur les voitures modernes.

Il n’y a pas vraiment d’alternative dès que vous remarquez des signes d’usure du joint de culasse. Le moteur risque de casser si vous ne faites pas remplacer la pièce à temps et vous risquez alors de devoir payer beaucoup plus cher (plusieurs milliers d’euros), voire de dire au revoir à votre voiture.

Comment prévenir les pannes du joint de culasse

La meilleure façon d’éviter une défaillance du joint de culasse est de maintenir le système de refroidissement en parfait état de marche et de s’assurer que le moteur est bien réglé et fonctionne correctement. Ainsi, si votre voiture commence à surchauffer, arrêtez-vous, laissez-la refroidir pendant au moins une heure et remplissez le radiateur avant de continuer.

 Quelques contrôles de routine permettent de s’assurer que le système de refroidissement fonctionne correctement : 
  • i vérifiez qu’il n’y a pas de fuites ;
  • i vérifiez que le radiateur fonctionne efficacement ;
  • i vérifiez que le thermostat s’ouvre correctement ;
  • i vérifiez surtout que le niveau de liquide de refroidissement est correct ;
  • i enfin, vérifiez également que le ventilateur fonctionne, qu’il a toutes ses pales et qu’il est entouré d’un carénage pour en augmenter l’efficacité.

Le remplacement d’une pièce défaillante comme un thermostat ou un tuyau de liquide de refroidissement ne coûte que quelques euros et permet d’éviter de devoir dépenser plusieurs milliers d’euros sur le long terme.

Conclusion

Le joint de culasse subit en permanence des déformations. Malgré les avancées en termes de fiabilité sur les voitures modernes, le risque de rupture, lié notamment à la surchauffe du moteur, reste d’actualité et peut rapidement se transformer en cauchemar pour le conducteur.

Pour éviter les conséquences les plus dramatiques, il faut s’assurer que le moteur et le système de refroidissement sont en parfait état de fonctionnement et rester à l’affût dès les premiers symptômes. Le plus important étant de prendre les mesures qui s’imposent au plus vite, afin d’éviter une rupture de la pièce, lourde de conséquences.

[Total : 0   Average: 0/5]

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *