Vanne egr: Fonctions, Symptômes

Vanne egr: Fonctions, Symptômes

Vous avez probablement entendu parler de la vanne ou valve EGR, une pièce qui a tendance à tomber en panne. Mais quel est son rôle et comment fonctionne-t-elle ? Il est important de savoir entretenir votre vanne EGR et de pouvoir déterminer si elle est en panne. Dans cet article, nous vous expliquons comment fonctionne la vanne EGR et comment la diagnostiquer.

Qu’est-ce que la vanne EGR ? Quelles sont ses fonctions ?

Qu’est-ce que la vanne EGR ? Quelles sont ses fonctions

Créée au début des années 1970, la vanne de recirculation des gaz d’échappement, ou vanne EGR (Exhaust Gas Recirculation en anglais) est un dispositif de dépollution pour les véhicules à moteur à combustion interne. Aujourd’hui obligatoire sur les véhicules particuliers diesel récents, elle existe maintenant également sur certains véhicules à essence. Elle permet de réduire les émissions d’oxyde d’azote (NOx) et les particules polluantes produites par la combustion incomplète du carburant. Lorsque le moteur tourne à bas régime (généralement moins de 2000-2500 tours/minute), le gaz d’échappement n’est pas complètement brûlé, ce qui cause le rejet d’un excès d’oxydes d’azote et de particules fines. Pour remédier à ce problème, la vanne EGR redirige une partie (entre 5 et 40 %) des gaz d’échappement vers le collecteur d’admission afin qu’ils soient à nouveau injectés dans les cylindres et brulés une seconde fois avant de les refroidir. Le taux en oxygène plus faible des gaz d’échappement par rapport à l’air ambiant permet d’obtenir une combustion moins chaude.

L’intérêt de réduire la température de la combustion est non seulement de protéger le moteur, mais également de réduire la production d’oxydes d’azote. En effet, lorsque l’azote (qui compose 80 % de l’air) est trop chauffé, il s’oxyde et se transforme en oxydes d’azote, NOx (x étant une variable, ceci définit un groupe qui inclut divers oxydes d’azote : NO, NO2, NO3 etc.). Les moteurs modernes sont créés pour avoir une consommation aussi basse que possible. Cependant, plus le mélange air-carburant est pauvre, plus la température de combustion est élevée, et donc plus de NOx est rejeté. La réduction de la température de combustion a donc pour conséquence la diminution des rejets de NOx. Lorsque le moteur tourne à haut régime, la vanne EGR se referme et le système devient inactif.

Le système utilise une sonde lambda et un boîtier papillon, des pièces qui sont généralement réservées aux moteurs à essence. Lorsque la vanne renvoie des gaz d’échappement vers l’admission, le papillon d’admission est un peu refermé. La sonde lambda a ici pour rôle de mesurer la composition des gaz d’échappement et d’informer le calculateur afin que ce dernier détermine le degré d’ouverture nécessaire de la vanne EGR (pour recevoir plus ou moins de gaz d’échappement).

Il existe deux systèmes d’EGR : haute et basse pression. Les systèmes haute pression sont les plus courants grâce à leur simplicité. Il suffit de créer un lien direct entre la sortie du collecteur d’échappement, là où la pression est plus élevée, et l’admission. Dans un système basse pression, la vanne, située plus loin de la ligne d’échappement, renvoie les gaz refroidis par un échangeur vers le turbo au lieu de directement vers l’admission. L’EGR augmente la production de particules, mais l’échangeur qui abaisse la température des gaz réinjectés permet la diminution de la quantité de particules produites et relâchées.

Quels sont les inconvénients et symptômes de dysfonctionnement de la vanne EGR ?

Ce processus ingénieux a cependant des désavantages. Tout d’abord, il crée de la suie (calamine), qui encrasse progressivement le système d’injection et la vanne EGR, et peut complètement la bloquer. L’encrassement de la vanne à cause de la calamine s’accélère si le véhicule est souvent utilisé pour des petits trajets à bas régime avec un moteur froid, comme lors de la conduite urbaine, et si une surcharge d’huile est présente dans le circuit d’admission. Lorsque la vanne se bloque en position ouverte, elle laisse entrer bien trop de gaz dans l’admission et au mauvais moment, ce qui peut causer son dysfonctionnement. Si la calamine s’accumule jusqu’à ce que le clapet ou l’électrovanne soit bloqué en position ouverte, vous pourrez remarquer plusieurs symptômes. La voiture peut perdre en puissance lors des accélérations et peut se mettre à caler de manière répétée (broutage), la consommation peut augmenter à cause d’une mauvaise combustion, et d’importantes fumées noires peuvent être produites par un mélange trop riche et même étouffer le moteur. Si le clapet est bloqué en position fermée, les conséquences seront plus discrètes. Dans les deux cas, un voyant s’allume pour indiquer que la vanne EGR est bouchée.

Voyant s’allume que la vanne EGR est bouchée

Il suffit de nettoyer ou de changer la vanne pour résoudre le problème. Certains automobilistes débranchent entièrement le système afin de ne plus avoir à s’en occuper, mais ceci peut causer des dysfonctionnements au niveau du calculateur et est extrêmement polluant et illégal.

De nos jours, ce système n’est plus suffisant pour être en raccord avec les contraintes environnementales (normes Euro 6 de 60 mg/km pour les voitures à essence et 80 mg/km pour les diesel en 2020). Afin de réduire les émissions de NOx, de plus en plus de véhicules neufs sont équipés de deux vannes et d’autres systèmes tels que le SCR (Selective Catalytic Reduction) de PSA Peugeot Citroën, qui permet de réduire les NOx en eau et en azote, deux éléments présents naturellement dans l’atmosphère.

Réparation et entretien de la vanne EGR

Réparation et entretien de la vanne EGR

Si votre vanne EGR est encrassée, il est souvent suffisant de la démonter et de la nettoyer. Vous pouvez faire nettoyer la vanne par un professionnel (environ 70 €) ou le faire vous-même. Si vous le faites par vous-même, vous pouvez vous procurer une bombe de nettoyant de vanne EGR dans un magasin spécialisé ou en ligne pour une vingtaine d’euros. La procédure est simple car le boîtier est facilement accessible et le nettoyage ne demande pas d’expérience mécanique.

Chez un professionnel, le décalaminage moteur par injection d’hydrogène est l’option préconisée. Cette méthode, similaire à la fonction pyrolyse d’un four, consiste à injecter de l’hydrogène dans le circuit d’admission. Cette méthode permet non seulement de nettoyer la vanne EGR, mais aussi le turbo ou le filtre à particules.

Il est conseillé de se renseigner chez plusieurs spécialistes, car ceux-ci auront tendance à recommander le remplacement complet de la vanne, une procédure onéreuse (200 à 600 euros pour la pièce et les frais de main-d’œuvre) qui n’est pas toujours nécessaire.

Pour éviter de devoir effectuer ce nettoyage trop souvent, il est recommandé de rouler régulièrement à haut régime, sur autoroute ou voie rapide. Ceci permet de brûler la calamine accumulée dans le système. Rouler à une vitesse à plus de 110 km/h avec un rapport inférieur à celui qui devrait être enclenché pendant quelques minutes décrasse la vanne.

À quoi sert la vanne egr sur une voiture essence ?

Sur les véhicules essence, c’est le catalyseur d’échappement qui réduit les émissions d’oxyde d’azote. Cependant, la vanne EGR est présente sur certains de véhicules essence à injection directe. Son rôle chez les voitures essence est d’améliorer la performance du moteur en réduisant la température de combustion. La vanne EGR a moins tendance à tomber en panne sur les voitures essence, car elle s’encrasse moins vite que sur un diesel. Si vous remarquez des symptômes de dysfonctionnement similaires à ceux d’une vanne EGR bloquée, il est possible que votre boîtier papillon soit encrassé et ait besoin d’être nettoyé.

La vanne EGR est un système anti-pollution indispensable pour les véhicules diesel. Malgré sa tendance à s’encrasser facilement à cause des dépôts de calamine, c’est une pièce facile à entretenir et à nettoyer soi-même. Soyez attentif au comportement de votre voiture afin de pouvoir nettoyer la vanne avant qu’elle se bloque entièrement.

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *